Mes romans Caroline Bordczyk

  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 3 septembre 2017

3 septembre 2017

Crime de lèse majesté ? Et vous trouvez ça drôle ?

Classé dans : Année 2009 — eructeuse @ 17 h 32 min

Nicolas qui n’a pas eu ma voix en 2007, sort un ouvrage – le brave écrit entre ses conférences et son dure labeur de politicien confessionnel – où  paraît-il, il retrace ses erreurs  ! C’est ça trace trace ! 

En voilà une de trace que j’ai écrite dans le contexte des luttes du moment (2009) ;  j’ai retracé sous forme de fiction- ubuesque me dire mes copines de luttes…- le premier règne du sieur majestueux… et il a une fille dans ma fiction avec sa douce… il faut dire que j’avais une chance sur deux…

« CRIME DE LÈSE MAJESTÉ et vous trouvez ça drôle ? »

Genre conte politique

137 pages

15 euros

Édité en juillet 2009

 

L’être, le paraître

 

Il était une fois un « petit garçon » assis sur son trône, lavé, coiffé, amidonné. C’est important d’être propre sur soi, la bourgeoisie et la populace regarderont par la lorgnette ce soir… nerveux ? L’observation de ses épaulettes se soulevant en vagues discrètes, laissait présager quelques mécontentements du Sir assis.

 Ainsi assis, l’apparence d’être grand impressionne le sieur Candide mais point le sieur Avisé ! Qu’en pensait le sieur Télé-vissé ?

 Allongée sur le tapis, les mains tenant sa tête centrée vers la télé, Candice observait cet homme, assis bien droit dans son fauteuil, les pieds loin du sol :  «  Un peu trop haute, peut-être, la fonction ? Elle décida d’abandonner pour la soirée, la lecture de Victor Hugo déployant son talent sur Napoléon III.

 « C’est bientôt l’heure de sommeiller. Point de veillée ce soir », lui entonnait sa raison… Elle devait présenter une thèse en histoire, sous peu, et son directeur n’était disponible qu’en mai.

« Devoirjuste quelques minutes devant l’écran… Il semble absent », songea Candice en regardant l’acteur.

« Écoute-t-il vraiment ces journalistes interloqués par cette suffisance affichée ? »

 Le débat non contradictoire fit son office, Candice s’endormit et se mit à rêver, virevoltant dans des sphères lointaines…

 

 et le néant…

 CANDICE AU PAYS DE NIKOLEHUS DE HYAKA BOSSET, premier empereur de la cent-trente-neuvième colonie amerriscaine :

 la Franseskahya !

 

 Les personnages

dans l’ordre d’apparition

_____________________

 

 CANDICE

Étudiante

 

NIKOLEHUS DE HYAKA BOSSET

Empereur de la Franseskahya

 

FOUILLON

Premier Ministre conseiller auprès

de sa majesté Nikoléhus premier

 

HYHXE

Maître Honorifique des lieux,

Gardien de la salle du trône

 

BRIZES

Ministre du Tourisme Territorial

et Passeur Honorifique de Multicartes

 

LA JEANNE

Gardienne de gallinacés

 

KARLITYA DE HYAKA BOSSET

Impératrice

 

IDATE D’HACHARY

Contrôleuse Suprême des Mœurs Autorisées

 

SINIHOSHA

Princesse, fille du couple impérial

 

TEVIDHEDAN

Chambellan et Spécialiste des crises

 

BARBIAN

Ministre des Affaires Sensationnelles

 

MIKAHELLAHARYDE

Madame le Nettoyeur Impérial

Ministre des Droits et Devoirs du Citoyen

 

KRAITININE

Madame la ministre de la Santé,

de la Beauté Intérieure et du Sport

 

OTAN

Organisation Tactique Amerriscaine Nucléaire

 

MEDHF

Maîtres Éminents

des Humanismes Financiers

 

FREDRIX LOEUFHEVE

Chef Suprême Communicatif

Ministre de la Communication

 

FEKKARY

Journaliste de la chaine télévisée

impériale

 

OLGA

Psy de sa majesté Nikoléhus

 

KYPRENTHOU

Huissier Impérial

 

JIN

Prince héritier

 

ZEBULON

Perroquet de sa majesté

 

SEL D’AMERTHUNE

Journaliste officielle de Radio Impériale

et des écrans géants

 

FRANCIS

Gardien de chèvres

 

REMI

Fromager

 

BOURISCH BAUBORAIE

Ami de sa majesté

 

POUTHIN

Général des Armées et Commandeur

de la Garde Impériale

 

RARREKONT

Ministre du Savoir Radical

 

TROUKHERE

Animateur-réjouisseur à la télévision

 

PECHERECHE

Secrétaire des Universités

auprès du MDEHF

 

RAME ELHANE

Patronnesse de la Condition Humaine

 

IGOR

Gardien de la salle des libertés

au parc des expositions de Parish

 

SAPHIA

Fille de Boris

 

NORA

Nounou de Francis

 

MORANHOUF

Madame

la Prophétesse Communicatrice

des Cérémonies de Vrérasse

 

CHRISTIAN

un manifestant

 

et dans le rôle de la populace, la plèbe, la racaille… :

le peuple Franseskahyen !

 

img079

Cette fiction est accessible en commandant ici ou sur l’adresse mail de : anelabougresse@orange.fr ! Je vais la rééditer…

Irrévéren… chieuse ! C’est grave docteur ?

Classé dans : Année 2008 — eructeuse @ 9 h 12 min

Mon journal de bord a été écrit en 2008, c’est un journal témoignage d’abord, un moment de vie pendant la sortie de ces pesteuses de maladies auto-immunes… Il a 273 pages, en annexe, il y a mes pamphlets du moment et quelques textes dont celui sur la laïcité :  » La France n’est plus la France ? » fait sur la demande d’un copine de la FSU. On peut le ranger dans le genre autobiographique…

LE MARDI 26 FEVRIER 2008

 Voici le journal de bord, non tenu au jour le jour, et à gauche toute, d’une carencée mentale, lobotomisée d’une région du cerveau, si, si, il y en a un, j’affirme et comble de l’horreur, déclarée atteinte d’une spondylarthropathie atypique et kolégram doublée d’une fibromyalgie secondaire… très tendue artériellement, dont le cœur en arythmie tape ici quelques-unes de ses passions…

 img394

 Le  libraire de la librairie « Au fil des mots » qui me prit sous son aile juste avant sa retraite, m’écrivit :  » Madame j’ai lu votre livre, ce fut un plaisir. Pourquoi ? Parce que vous avez une plume .C’est certain c’est sûr et je ne parle pas de ce parti pris de la tremper dans le vitriol contestataire. Non, ça c’est aisé, d’autres s’y essaient… Je vous réponds en libraire qui aime les livres et la façon dont on les a conçus. J’ai donc apprécié votre style…Vos douleurs ? Incroyable, ne les noyez pas dans l’échappatoire  » tout militant », votre militantisme ? Admirable, ne l’asservissez pas à vos peines physiques. Et la femme ? Je suis convaincu qu’elle sait les émotions du monde et que ça pourrait encore faire un beau personnage de roman. Eh oui j’insiste. Allez bravo pour tout. Restez debout. Mais n’utilisez jamais le stylo comme une béquille. »

Puis je découvris dans Politis img369une recommandation de monsieur Langlois :  » les femmes sont sans doute aujourd’hui à la pointe avancée de la révolte. C’est normal, elle subissent tout en double, question de genre.  En tout cas, on ressent leur appétit à secouer le cocotier ! Par exemple, une certaine, c’est un pseudo Caroline Bordczyk (qui ne peut qu’avoir bout goût, puisqu’elle se jette -écrit-elle- tous les jeudis sur Politis !), qui nous livre une sorte de journal foutraque, sans queue ni tête, brut de décoffrage, cri de colère féministe qui déboule dans tous les sens- mais panaché d’un humour ravageur qui rend sa lecture assez jouissive, je vous recommande(13) ! Autre sacré numéro…

img093

etc etc excès terrienne… dans Sud-Ouest

img114

Dans La Dépêche…

Mon journal de bord peut être commandé à « anelabougresse@orange.fr » pour la modique somme de 10 euros frais de port offerts

 

O.V.N.I.PRESENT |
Avantquechantentlescigales |
Lectureconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Distributiondescartes
| Pocopordecir
| Spirousan