Mes romans Caroline Bordczyk

13 juin 2018

Il glissa sa plume dans l’encre de son dimanche

Classé dans : Information — eructeuse @ 8 h 44 min

Il glissa sa plume dans l’encre de son dimanche

Comme d’autres leur matraque dans le crâne d’un manifestant.

Ce n’est pas la couleur de l’encre qui faisait son aigreur, c’était le fluide de ses maux qui colorait sa dictée, venue du fond de sa pensée, d’une puissance bouleversante.

Il avait au profond de lui, l’âme boutonneuse, une sorte d’acné de la rancœur prégnante.

En vieillissant, il était devenu cette petite plume vociférante, plaie suintante qui glissait sur le cœur du papier en génuflexion de la pensée, l’aridité de sa créativité…

La beauté des mots ne se mesure pas aux poids de leur docilité, la volupté des mots ne s’entend point sans l’universalité de la liberté…

le 6 mai 2013 …

Texte dans mon livre : Allô La Bougresse, quelles nouvelles ?

Disponible à anelabougresse@orange.fr

IMG_20170513_064144

2 réponses à “Il glissa sa plume dans l’encre de son dimanche”

  1. 010446g dit :

    Chapeau!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : FFFFFFFFFFFFFF

Laisser un commentaire

 

O.V.N.I.PRESENT |
Avantquechantentlescigales |
Lesecritsdo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Distributiondescartes
| Pocopordecir
| Spirousan